Imaginez un monde où

...les informations qui vous intéressent sont à votre disposition

Qu'est-ce que la post-édition ?

Le saviez-vous ?

En 2017, l’université de Sejong, en Corée du Sud, et l’Association internationale des traducteurs et interprètes professionnels ont organisé une compétition de traduction opposant quatre traducteurs professionnels à Google Translate, Systran et Papago (des moteurs de traduction automatique). L’exercice consistait à traduire quatre textes littéraires et non littéraires depuis l’anglais vers le coréen et vice versa en 50 minutes.

Après évaluation, il s’avère que les programmes de traduction automatique avaient traduit les textes en cinq fois moins de temps que les traducteurs professionnels, soit en à peine 10 minutes. Mais, sur un score total incluant la logique, le style et l’exactitude de la traduction, les traducteurs humains ont obtenu 49 points sur 60, contre 28 pour la meilleure intelligence artificielle.

Aujourd’hui encore, la traduction automatique requiert l’intervention humaine. Les nuances et les émotions véhiculées par les différents types de textes ne sont pas saisies par l’intelligence artificielle et c’est pour cela que la traduction générée est souvent du « mot à mot », sans logique dans la construction des phrases.

Alors, en quoi consiste la post-édition ?

Pour faire simple, la post-édition est la révision par un linguiste professionnel d’un texte traduit par un moteur de traduction automatique, c’est-à-dire une intelligence artificielle. Le résultat de la traduction automatique étant de qualité aléatoire, il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour réviser la traduction automatique et en corriger les erreurs et imprécisions afin d’en améliorer la qualité.

Les erreurs produites par l’intelligence artificielle sont en général plus nombreuses que celles commises par un traducteur professionnel et assez différentes. Le principal reproche que l’on peut faire à une traduction réalisée par une intelligence artificielle est qu’il s’agit souvent d’une traduction « mot à mot », d’un style inadapté et sans reformulation des phrases et expressions. Il faut donc faire très attention aux incohérences et ambiguïtés des phrases et, surtout, aux expressions idiomatiques !

Très concrètement, lorsqu’une entreprise fait appel à nos services pour de la post-édition, elle nous transmet un texte traduit par un moteur de traduction automatique. Nos linguistes viennent ensuite retravailler ce texte afin de le rendre plus fluide, de supprimer les erreurs grammaticales et orthographiques et de rendre l’ensemble cohérent.

La post-édition : une prestation, deux solutions

Nous pouvons distinguer deux types de post-édition : la post-édition légère et la post-édition complète. Pour la première ; le linguiste corrige seulement les contresens, les fautes d’orthographe, les oublis et les erreurs grammaticales ou de glossaire.

Pour la seconde, en plus des erreurs corrigées en post-édition partielle, le linguiste s’attache également à la terminologie, à la structure des phrases, au style rédactionnel ou encore à la typographie. Ici, le résultat se veut plus fluide et naturel pour se rapprocher de la qualité d’une traduction humaine.

Post-édition et gain de temps

Attention, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la post-édition ne permet pas toujours de gagner du temps, bien au contraire. En effet, des variables sont à considérer comme particulièrement le type de document, le contenu, mais avant tout de la qualité de la traduction automatique au regard de la qualité attendue.

Certains traducteurs automatiques génèrent des traductions de meilleure qualité que d’autres, mais tous restent sur des schémas standards de phrases et de textes déjà écrits : l’I.A. se base sur le big data qui permet d’exploiter les très nombreux corpus existants mais sans aucune créativité.

L’objectif principal de la post-édition étant d’augmenter la productivité pour répondre aux différents besoins des entreprises et du marché international en traduisant toujours plus, plus vite et moins cher, ce service se développe, même si globalement cela se fait au détriment de la qualité et de la richesse de la langue !

Pour retrouver les cas dans lesquels nous vous déconseillons particulièrement d’avoir recours à la post-édition, rendez-vous à la page « SERVICES » de notre site internet.

Vous avez une idée d’article ? Une information que vous aimeriez avoir ?

Nous recevons avec grand plaisir vos suggestions !

Soumettre une suggestion

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux :